• Le harcèlement

    La Persécution

     

     

    Petit article (ou pas) assez grave pour aujourd'hui. On a eu envie de parler de la persécution scolaire. C'est un sujet complexe que l'on va essayer de traiter sérieusement. Nous ne sommes pas des professionnels. Le but de cet article est simplement de partager notre vécu afin de comprendre un peu mieux ce sujet et d'aider. Nous avons toutes les deux 20 ans, on a connu des choses et on s'en est sorti.

     

    C'est quelque chose que beaucoup de gens ont connu, mais peu en parlent pour de multiples raisons. Ça peut être difficile, car c'est réaliser qu'on est persécuté Mais il est important d'en parler, pour prendre du recul, comprendre, et surtout réussir à s'en sortir.

     

     

    I – Définition

     

    La persécution ou le harcèlement scolaire se définit par :

     

    Des agressions (verbales et/ou physiques) qui sont répétées et qui s'inscrivent dans la durée ; Le ou les agresseurs agissent dans une volonté délibérée de nuire. (Ce critère a toutefois été contesté, les enfants n'ayant pas nécessairement la même perception de l'intentionnalité que les adultes) ; La relation entre l'agresseur et la victime est asymétrique.

    Le dernier point exclut donc les conflits (bagarres et disputes) entre élèves : pour qu'il y ait harcèlement, il faut que la victime ne soit pas, ou ne se considère pas comme étant en mesure de se défendre. La pratique du harcèlement scolaire est inséparable de la mise en place d'une situation de domination.



    II – Les conséquences et les risques

     

    On retrouve plusieurs formes de persécution : Les moqueries, le rejet social, propagation de fausses rumeurs, insultes, racket, jeux dangereux (par exemple, le jeu du foulard, pour le plus connu), le cyberbullyng, et le harcèlement sur le web (souvent sur les réseaux sociaux).

     

    Cela peut entraîner : Dépression, solitude, perte de confiance en soi, anorexie, boulimie, mutilation, et dans les cas les plus extrêmes, le suicide. Chaque conséquence implique un danger, autant pour la santé mentale que physique.

     

     

    III – Les solutions

     

    En parler à un adulte, au CPE, au directeur. Oui je sais, tout le monde le dit. Oui, il y a également une possibilité que cela empire les choses. Mais retourner en parler. Insistez. A force, vos harceleurs vont arrêter. Ou au moins, se calmer. Si vraiment il n'y a rien à faire, vous pouvez aussi, dans le pire des cas, envisager de changer d'école (si cela est possible).

     

     

    IV – Notre témoignage

     

    Nos témoignages sont assez long, du coup si cela vous intéresse, nous vous invitons à les lires ici

     

    V - Conclusion

     

    Sachez juste que vous n'êtes pas seul. D'autres personnes ont subi les mêmes choses que vous, certains s'en sont sorti, d'autre on préféré quitter notre monde. On sait que la persécution peut être très difficile à vivre, un véritable enfer. Mais il ne faut pas abandonner. Ne vous laissez pas faire, battez-vous !

    Ne vous mutilez pas, ça peut être très grave ! Vous êtes énervé ? Tapez dans quelques choses de mou, faites du sport, défoulez-vous sur d'autre façon que de vous abîmer votre corps. On vous traite d'anorexique ou de gros ? Ignorez. Ils disent ça pour vous forcer à le penser. Et même si vous l'êtes, quel est le problème ? On est comme on est ! Si vous souhaitez changer, faite-le, mais pas pour eux. Faite le pour vous ! Ne vous laissez pas avoir non plus par les jeux dangereux. Le jeu du foulard est très dangereux, beaucoup de personnes en meurent et beaucoup plus vite qu'elle ne le pense et sans s'en rendre compte. Ne laissez pas des inconnus vous influencer. Pensez toujours à vos proches. Vous n'êtes jamais seuls.

     

    N'aillez pas honte d'avoir été persécuté, souvent on en ressort plus fort. Dites-vous que vous n'êtes pas seul, beaucoup de personnes dont vous vous doutez même pas ont subi de la persécution scolaire. Si certains ont subi du harcèlement scolaire, ou même autre, vous êtes les bienvenus pour en parler en commentaire.

     

    Je mets ci-dessous quelques numéros d'aide, malheureusement il n'y a pas de numéro d'aide pour la persécution. Mais vous pouvez appeler, parler, quelqu'un vous écoutera. Je précise que ces deux numéros sont gratuits, anonymes et confidentiels. Ces associations sont la pour aider.

     

    Suicide-écoute : 01 45 39 40 00

     

    Sos-amitié : 09 72 39 40 50 


  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Août à 11:28

    Bin j'ai arrêté l'école après mon Bacpro alors les moqueries et tous c'est finit

    2
    Dimanche 6 Août à 11:29

    C'est vrai qu'au Collège ou au Lyçée on s'est souvent moqué de moi à cause de mon physique

    3
    Dimanche 6 Août à 11:30

    Et j'étais très remarquante car j'ai une soeur jumelles. Alors voir le même visage sa attire la curiosité

    4
    Dimanche 6 Août à 11:31

    Mais on m'insulte un peu dehors ou dans un endroit public car il me reste quelques ennemis

    5
    Dimanche 6 Août à 11:32

    La dernière fois j'ai pas ignoré et j'ai voulu tapé mon ennemis mais il est mineur et moi majeur alors j'aurais pu aller en prison. 

    6
    Dimanche 6 Août à 11:33

    Autrement j'ignore quand même quelquefois et après j'essaye de me rassuré

    7
    Dimanche 6 Août à 11:34

    Mais aujourd'hui c'est rare que j'entend des moqueries sur moi 

    8
    Dimanche 6 Août à 11:35

    En ce moment les choses qui m'énervent le + c'est quelques gens de ma famille qui me font monté les nerfs. En partuculier 2 . 

    9
    Dimanche 6 Août à 11:36

    Enfin bref, c'est pas un peu flippant de laisser ton numéro comme sa a la fin de ton article ?! Sur Internet. 

    10
    Dimanche 6 Août à 11:37

    En tous cas très jolie Blog. Agréable pour poser des coms aucun soucis. Continue comme sa

    11
    Lundi 7 Août à 08:11

    Ce n'est pas mon numéro, c'est des associations qui sont là pour aider :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :